ST439564x
Lucerne, 29 janvier 2020

Bonne évolution du chiffre d’affaires et croissance organique dans toutes les divisions

Durant l’exercice 2019, Emmi a dégagé un chiffre d’affaires net de CHF 3494,0 millions, soit une hausse de 1,1 % par rapport à l’année précédente (CHF 3457,4 millions). La croissance organique du chiffre d’affaires a atteint 2,2 % et se situe donc dans le tiers supérieur des prévisions comprises entre 1,5 et 2,5 %. Il est réjouissant de constater que les quatre divisions ont enregistré une croissance organique, la Suisse et la division Europe s’illustrant particulièrement au deuxième semestre. L’un des facteurs de succès a sans conteste été Emmi Caffè Latte. Emmi s’en tient aux objectifs de rendement annoncés en février 2019. Les résultats seront communiqués le 2 mars 2019.

Principaux chiffres

Sales_2019_key_figures

*Les effets des acquisitions s’expliquent par les facteurs suivants.

 

Facteurs positifs:
- acquisition d’un site de production de fromages à pâte persillée (Etats-Unis, 28 février 2019);
- acquisition de Leeb Biomilch GmbH et Hale GmbH (Autriche, 8 octobre 2019);
- acquisition de Laticínios Porto Alegre Indústria e Comércio S.A. (Brésil, 24 octobre 2019);
- acquisition de Pasticceria Quadrifoglio S.r.l. (Italie, 31 octobre 2019).

 

Facteurs négatifs (cessions):
- vente d’Emmi Frisch-Service AG (Suisse, 3 avril 2019);
- vente d’une partie du segment des produits de négoce (Suisse, 1er janvier 2018).

Synthèse

En 2019, Emmi a enregistré un chiffre d’affaires net de CHF 3494,0 millions. La croissance de 1,1 % par rapport à l’exercice précédent (CHF 3457,4 millions) est le résultat cumulé d’une croissance organique de 2,2 %, de l’impact positif des acquisitions de 0,4 % et des effets de change négatifs de -1,5 %. Soutenue par toutes les divisions, la croissance organique encourageante de 2,2 % se situe dans le tiers supérieur de la fourchette comprise entre 2,0 et 3,0 %, ajustée dans le cadre de la présentation des résultats semestriels de 1,5 à 2,5 %. Au deuxième semestre, le chiffre d’affaires a donc enregistré une croissance organique nettement plus marquée qu’au premier semestre, en particulier dans les divisions Suisse et Europe. Les vecteurs de croissance se sont révélés être les niches stratégiques, telles que les spécialités de desserts italiennes et les produits au lait de chèvre, Emmi Caffè Latte et les marchés porteurs que sont l’Amérique latine et l’Afrique du Nord.

L’exercice écoulé a également été marqué par un travail intensif sur le portefeuille de participations et de produits dans l’optique de la stratégie commerciale à long terme. Ainsi, la position d’Emmi n’a cessé de se renforcer sur les marchés de croissance hors d’Europe et des investissements ont été réalisés dans des niches. Urs Riedener, CEO d’Emmi: «En 2019, nous avons été très actifs sur le plan des acquisitions et avons ainsi créé des potentialités de développement importantes pour les années à venir. Nous sommes donc en mesure de renforcer notre activité sur les marchés porteurs, de promouvoir les produits de marque et de consolider nos positions déjà bien établies dans les desserts italiens et les produits au lait de chèvre.»

En Suisse, la croissance organique de 1,0 % a été supérieure aux prévisions (0 à 0,5 %), notamment grâce à l’évolution positive de Emmi Caffè Latte et à l’augmentation du prix du lait le 1er octobre 2019. Avec 4,1 %, la croissance organique de la division Amériques se situe par contre dans le bas de la fourchette visée (4 à 6 %). Toutefois, l’activité des fromages au lait de vache et de chèvre dans cette division, Emmi Caffè Latte en Espagne, ainsi que le marché du Mexique ont connu une évolution favorable. En revanche, les troubles au Chili et la faible collecte de lait en Tunisie restent problématiques. La division Europe a enregistré une croissance organique de 1,6 %, supérieure à la fourchette ajustée lors de la présentation des résultats semestriels de -1 à 1 %. En Europe, les niches stratégiques telles que les spécialités de desserts italiennes et les produits au lait de chèvre ont connu des belles progressions. Même si Emmi Caffè Latte a également enregistré une forte croissance en Europe, la diminution des volumes et la baisse des prix de la Gläserne Molkerei en Allemagne ont pesé sur la croissance de la division Europe.

Emmi atteint ses objectifs de rendement communiqués en février 2019 (EBIT de CHF 215 à 220 millions et marge bénéficiaire nette de 4,7 à 5,2 %).

Division Suisse: croissance organique plus élevée que prévu

En 2019, la division Suisse a réalisé un chiffre d’affaires de CHF 1675,0 millions, un recul de 2,2 % par rapport aux résultats de l’année précédente (CHF 1713,2 millions). Corrigée des effets de désinvestissement (vente d’Emmi Frisch-Service AG à Transgourmet, ainsi que vente d’une partie du segment des produits de négoce à Coop), la croissance organique s’est néanmoins élevée à 1,0 %, ce qui est largement supérieur aux prévisions de 0 à 0,5 % publiées par Emmi.

La forte croissance organique attribuable aux Produits laitiers (lait, crème, beurre) résulte notamment de l’augmentation générale du prix du lait depuis le 1er octobre 2019, mais aussi des ventes en hausse de lait et de crème, malgré la pression toujours forte sur les prix. Une croissance organique a également pu être enregistrée dans le segment Fromage frais, où les sérés enrichis en protéines et le lancement de la marque «Toni’s» (fromage frais et mozzarella) ont contribué de manière significative à la croissance.

Les deux autres grands groupes de produits, Fromages et Produits frais, ont enregistré une légère baisse organique de leur chiffre d’affaires. Dans le segment des fromages, certaines spécialités comme le fromage à la crème Luzerner, Der Scharfe Maxx ou Le Petit Chevrier ont certes connu une évolution positive, mais la forte augmentation des importations de fromages et la pression sur les prix qui en a résulté ont pesé sur l’évolution du chiffre d’affaires. Dans le segment des produis frais, Emmi Caffè Latte et Emmi Energy Milk ont gagné du terrain, mais l’évolution des ventes de yogourts et de glaces n’a pas été satisfaisante.

La part de la division Suisse dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 47,9 % (année précédente: 49,6 %).

Sales_2019_division_Switzerland

Division Amériques: les défis à relever sur les marchés en expansion ralentissent la croissance

La division Amériques englobe les marchés Etats-Unis, Canada, Mexique, Chili, Tunisie, Espagne (sans Lácteos Caprinos), France, ainsi que Brésil depuis octobre 2019.

Son chiffre d’affaires est passé de CHF 1044,3 millions à CHF 1114,7 millions en 2019, ce qui correspond à une hausse de 6,7 % par rapport à l’année précédente. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, la croissance atteint 4,1 %. Cette valeur se situe dans le bas de la fourchette des prévisions allant de 4 à 6 %, ce qui s’explique notamment par la pénurie de lait en Tunisie, les troubles sociaux au Chili et la baisse des chiffres d’affaires en Espagne. Dans cette division, les moteurs de croissance se sont appuyés sur le Mexique, les Etats-Unis, mais aussi le Chili et la Tunisie dans une moindre mesure que les années précédentes et qu’initialement escompté.

L’effet des acquisitions sur l’évolution du chiffre d’affaires de la division Amériques résulte de l’achat d’un site de production de fromages à pâte persillée aux Etats-Unis et de l’accroissement de la participation, efficace en termes de consolidation, dans Laticínios Porto Alegre au Brésil.

Dans le segment principal Fromages, le fromage au lait de vache produit localement aux Etats Unis et au Chili, ainsi que les activités liées au fromage de chèvre (Cypress Grove) ont eu un impact positif sur la croissance. En ce qui concerne les groupes Produits laitiers et Produits frais, les troubles sociaux au Chili et la pénurie de lait qui fait rage en Tunisie ont légèrement freiné la croissance. Néanmoins, ces pays restent des moteurs de croissance pour ces groupes de produits. Le chiffre d’affaires tiré des produits laitiers a par ailleurs souffert de la situation de marché difficile en Espagne, où le segment essentiel pour Kaiku des produits laitiers sans lactose est soumis à de fortes pressions. L’activité des desserts en Tunisie (desserts fabriqués localement) et en France (spécialités de desserts italiennes) ainsi que Emmi Caffè Latte, qui a affiché une forte croissance en Espagne, ont contribué de façon positive. La forte croissance organique du segment Fromage frais s’explique par une solide performance au Mexique (fromages frais importés) et les nouveaux produits à base de fromage frais aux Etats-Unis (Redwood Hill). Dans le domaine des Autres produits et services, la croissance est due au Mexique et au Chili.

La part de la division Amériques dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 31,9 % (année précédente: 30,2 %).

Sales_2019_division_Americas

Division Europe: les niches stratégiques et les marques fortes sont les moteurs de la croissance

La division Europe englobe les marchés Italie, Allemagne, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne et Lácteos Caprinos en Espagne.

En 2019, la division a dégagé un chiffre d’affaires de CHF 592,8 millions contre CHF 593,3 millions l’année précédente, ce qui représente un recul de 0,1 %. En termes organiques, c’est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, les ventes ont cependant progressé de 1,6 %. Cette croissance dépasse ainsi les prévisions ajustées à la fin du premier semestre (-1 à 1 %). La division Europe a fortement progressé, en particulier sur les marchés de niche stratégiquement importants, tels que les spécialités de desserts italiennes et les produits au lait de chèvre, et grâce aux marques stratégiques comme Emmi Caffè Latte. En revanche, le faible chiffre d’affaires de Gläserne Molkerei, une société de transformation de lait biologique en Allemagne, a fortement pénalisé la croissance.

Les effets des acquisitions sont liés aux achats de Leeb Biomilch GmbH et Hale GmbH en Autriche, et de Pasticceria Quadrifoglio S.r.l. en Italie. En outre, le transfert à la division Europe du canal de distribution d’un client de la division Global Trade a entraîné un effet d’acquisition positif sur la division Europe dans le secteur des fromages (avec un effet inverse équivalent sur la division Global Trade).

Dans le principal segment de cette division, Produits frais, les spécialités de desserts italiennes stratégiquement importantes et Emmi Caffè Latte ont été des facteurs clés de succès. Emmi Caffè Latte a d’ailleurs progressé sur tous les marchés européens, avec une croissance record en Grande-Bretagne. Le segment Fromages a enregistré une évolution organique globalement négative, découlant pour l’essentiel du recul des ventes des spécialités fromagères (surtout l’Emmental). En revanche, certaines spécialités fromagères et, en particulier, le fromage Kaltbach affiné en grotte, ont progressé en Allemagne. La nette croissance des Fromages frais est le résultat de l’évolution très satisfaisante des ventes de fromage de chèvre frais aux Pays-Bas. Le recul significatif du segment Produits laitiers est imputable à Gläserne Molkerei en Allemagne, qui a enregistré une baisse sensible de son chiffre d’affaires du fait de la diminution des quantités de lait traitées associée à la chute des prix des produits laitiers biologiques. Dans le segment Poudres/concentrés, l’entreprise de négoce AVH dairy aux Pays-Bas a affiché une forte croissance grâce à la vente de lait de chèvre en poudre.

La part de la division Europe dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 17,0 % (année précédente: 17,1 %).

Sales_2019_division_Europe

Division Global Trade

La division Global Trade comprend principalement les ventes directes depuis la Suisse à des clients sur les marchés dans lesquels Emmi ne possède pas de sociétés propres. Il s’agit entre autres des marchés asiatiques et d’Europe de l’Est, de la plupart des pays sud-américains et de la péninsule Arabique.

Le chiffre d’affaires de la division Global Trade s’est élevé à CHF 111,5 millions contre CHF 106,6 millions l’année précédente, ce qui correspond à une hausse de 4,6 %, soit 5,8 % en termes organiques.

Comme indiqué précédemment, les effets de désinvestissement dans le segment des fromages sont liés au transfert du canal de distribution d’un client de la division Global Trade à la division Europe.

La croissance du chiffre d’affaires de la division Global Trade résulte principalement de la forte progression des exportations de lait en poudre (Poudres/concentrés), alors que les deux principaux groupes Produits frais et Fromages ont enregistré des chiffres d’affaires globalement stables. Même si les ventes ont légèrement augmenté en Chine, en Finlande et en Espagne*, le Brésil* (fondue) a enregistré des baisses de chiffres d’affaires.

La part de la division Global Trade dans le chiffre d’affaires du groupe s’est élevée à 3,2 % (année précédente: 3,1 %).
 

Sales_2019_Global_Trade
*pas pour les produits d’exportation fabriqués en Suisse et distribués par des filiales locales

Perspectives

Emmi s’en est tenue à ses prévisions de bénéfices pour l’année 2019, qui avaient été communiquées en février et confirmées dans le cadre des résultats semestriels.

Emmi dévoilera ses perspectives concernant l’évolution du chiffre d’affaires et du bénéfice pour l’année 2020 lors de la publication des chiffres détaillés de l’exercice 2019. Les conférences pour les médias et pour les analystes se tiendront le lundi 2 mars 2020 à Lucerne.
 

Contacts

Analystes:

Ricarda Demarmels, Group CFO | T +41 58 227 37 98 | ricarda.demarmels@emmi.com 

Médias:

Sibylle Umiker, Corporate Communications, Porte-parole | T +41 58 227 50 66 | media@emmi.com

 

ST439536x

A propos d’Emmi

Emmi est l’un des principaux groupes laitiers de Suisse. La société a été fondée en 1907 par 62 coopératives laitières de la région de Lucerne. Au cours des 20 dernières années, Emmi s’est développée pour devenir un groupe international coté en Bourse. Elle mène depuis de nombreuses années une stratégie fructueuse basée sur trois piliers: la consolidation de sa position sur le marché intérieur suisse, le développement de ses parts de marché à l’étranger et la maîtrise des coûts. L’histoire de l’entreprise témoigne de son sens aigu des responsabilités vis-à-vis des personnes, des animaux ainsi que de l’environnement.  


Emmi élabore en Suisse une gamme complète de produits laitiers portant ses marques propres ou les marques de ses clients. Emmi Caffè Latte et Kaltbach, les grands succès à l’export du Groupe, sont notamment fabriqués en Suisse. Dans certains pays, Emmi fabrique localement des produits – il s’agit en général de spécialités. La société transforme du lait de vache ainsi que du lait de chèvre et de brebis. 


En Suisse, le groupe Emmi compte 25 sites de production. A l’étranger, l’entreprise possède des filiales dans quatorze pays et des sites de production dans sept d’entre eux. Elle exporte ses produits depuis la Suisse dans près de 60 pays. Outre le marché intérieur suisse, les marchés principaux d’Emmi sont l’Europe occidentale et le continent américain. Le chiffre d’affaires de 3,5 milliards de francs suisses – réalisé pour plus de 10 % avec des produits bio – se répartit pour moitié en Suisse et pour l’autre moitié à l’international. Près des deux tiers des quelque 8000 collaborateurs travaillent sur des sites hors de Suisse. 

Nous respectons votre vie privée

Notre site Web utilise des cookies et des outils d’analyse pour vous permettre de bénéficier de la meilleure expérience possible sur notre site. Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publications, pour assurer le fonctionnement des réseaux sociaux et pour analyser l’utilisation de notre site Web. 

Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site Web avec nos partenaires dans le domaine des réseaux sociaux, de la publicité et de l’analyse. Nos partenaires peuvent associer ces informations à d’autres données que vous leur avez fournies ou qu’ils ont collectées dans le cadre de votre utilisation des services et peuvent être situés dans des pays qui ne disposent pas de lois protégeant vos données personnelles dans la même mesure que celles de la Suisse et/ou de l’UE/EEE. 

En sélectionnant « Tout autoriser et continuer », vous acceptez l’utilisation de tous les cookies. En cliquant sur le bouton « Confirmer ma sélection », vous acceptez uniquement les catégories que vous avez sélectionnées. Vous pouvez modifier les paramètres des cookies depuis le lien situé au bas de la page « Directives relatives à la protection des données ». Vous trouverez plus de détails dans nos Directives relatives à la protection des données.  

Gérer les cookies