Geschichte_1944

La Deuxième Guerre mondiale

Après environ 15 ans de normalité, le début de la Seconde Guerre mondiale (1er septembre 1939) entraîne de nouveau l’état d’urgence.

1937
1942 Le passage aux cultures de terres Une nouvelle fois, l’approvisionnement en lait de la population suisse est piloté de manière centralisée. Un contrat en ce sens est ainsi conclu, le jour même où la guerre est déclenchée, entre l’Office fédéral de guerre pour l’alimentation et la Fédération des producteurs suisses de lait. Celui-ci reste en vigueur pendant deux ans avant que le passage de l’élevage de bétail à la culture des terres soit imposé et que, par conséquent, le lait soit rationné à partir de 1942.
9_1944_Fernmilchlieferungen
1944 Régulation du lait La ZMV fait l’acquisition d’un vieux chalet d’alpage à Hasli-Emmen et transforme celui-ci en centre de régulation du lait en 1945.
10a_1944_Milchregulierstelle-Hasli-Emmen
1945 Exploitation d’essai La fromagerie Neuhüsern est transformée en exploitation d’essai pour les fromages à pâte molle et mi-dure.
11b_1945_Weichk?serei-Emmen
1947 La marque Emmi Naissance de la marque Emmi! Un fromage de dessert de la fabrique de fromage à pâte molle Emmen est commercialisé sous la marque Emmi. L’assortiment comprend différents fromages: Tilsiter, Bel-Lago, Znüni et Munster.
12_1947_Weichk?se-Emmi
1948 Le premier yogourt Emmi Le premier yogourt Emmi est commercialisé dans la ville et la région.
13_1948_Emmi-Yoghurt
1949
Geschichte_1948
L’après-guerre

Sur la base d’un article économique révisé en 1947, une nouvelle loi sur l’agriculture règlemente l’agriculture suisse à partir de 1952. Les dispositions et leur exécution dans l’industrie laitière sont très controversées, car l’industrie laitière revêt une grande importance. Ainsi, l’ensemble du régime laitier est axé vers la garantie d’un prix de production du lait couvrant les coûts. En raison de cette importance considérable, le prix du lait est défini par le Conseil fédéral. En contrepartie, les producteurs laitiers s’engagent à livrer leur lait à un point officiel de collecte du lait ou à une fromagerie. La Butyra et l’Union suisse du commerce de fromage s’occupent de la vente des produits laitiers. Cette première organisation dispose aussi du monopole de l’importation et régule ainsi le prix du beurre. Déjà à l’époque, un fonds de soutien des prix est nécessaire. Celui-ci compense les revenus trop faibles sur les marchés étrangers du fromage par rapport au prix suisse du lait.