sustainability-photovoltaic-system-cpd-rating-2019-stage
Lucerne, le 5 mai 2020

Bonne note CDP pour l'engagement d'Emmi en matière de CO2

Nous voulons réduire de 25 pour cent nos émissions globales de CO2 avant la fin de 2020 et nous sommes en bonne voie pour atteindre cet objectif. Nous communiquons en toute transparence les informations concernant les émissions que nous générons et nos progrès dans ce domaine.

Nous participons par exemple régulièrement au CDP (anciennement appelé «Carbon Disclosure Project»). En 2019, les experts du climat de cette organisation internationale à but non lucratif ont décerné à Emmi la note B-. Nous continuons donc de nous situer bien au-dessus de la moyenne par rapport à d'autres entreprises de l'industrie agroalimentaire. 

Dans le cadre de notre stratégie de développement durable, nous nous étions fixé en 2017 comme objectif de réduire nos émissions globales de CO2 de 25 pour cent d'ici fin 2020. Pour ce faire, nous nous concentrons jusqu'à la fin de cette période stratégique sur les mesures nous permettant de réduire, sur nos sites, les émissions directes résultant de l'utilisation des sources d’énergie fossile (scope 1) et donc les émissions indirectes qui y sont liées et générées pour la production d'électricité et de chaleur (scope 2). Nous communiquons en toute transparence des informations détaillées sur les émissions que nous générons et sur les mesures que nous prenons dans ce domaine. 

A la demande de nombreuses parties prenantes, nous avons participé, après 2017, pour la seconde fois à l'évaluation «CDP Climate Change Rating». Pour les sociétés de l'industrie agroalimentaire comme Emmi, une grande partie des émissions à effet de serre sont générées dans la chaîne d'approvisionnement, c'est-à-dire pour la production du lait principalement. C'est pourquoi, en 2019, nous avons participé également à l'évaluation «CDP Supplier Engagement Rating». Le CDP a évalué les informations concernant nos émissions et nous a attribué, dans le cadre des deux évaluations, la note B-. Dans la branche agroalimentaire ainsi qu'au sein de l'Europe (toutes les entreprises dont le siège se trouve en Europe), la note moyenne est C. Notre note est donc supérieure à la moyenne.

Les thématiques pertinentes au centre de nos préoccupations

La note B- est légèrement inférieure à l'évaluation de 2017 (B). Cette évolution s'explique principalement par le fait que les méthodes d'évaluation du CDP ont été révisées et sont devenues plus strictes.  

Nous avons obtenu des résultats particulièrement bons dans le domaine de la gouvernance. Cela met en évidence que, dans l'ensemble de la société Emmi, nous sommes conscients de l'importance de la réduction des émissions. Cela montre également que cette thématique est fortement ancrée dans la stratégie d'entreprise et est portée par la direction du Groupe. Ces résultats nous confirment aussi la pertinence de nos objectifs et de nos mesures de réduction ainsi que la bonne perception de la transparence de notre communication. L'évaluation CDP atteste également de la transparence d'Emmi en matière de risque: nous analysons régulièrement les risques liés au climat et en discutons. 

Nous avons encore une marge d'amélioration dans l'intégration des aspects de développement durable dans la planification financière. Par exemple, si nous réalisons les calculs pour nos projets d'investissement avec un prix interne du CO2 - ce qui est positif pour les investissements en énergies renouvelables - les aspects durables ne sont cependant pas encore systématiquement intégrés pour les autres processus d'investissement; par exemple lors de nouvelles acquisitions. Nous avons aussi une marge de manœuvre concernant nos émissions et notre engagement dans notre chaîne d’approvisionnement. Jusqu'à présent, Emmi ne s'était pas encore fixé d'objectifs directs de réduction concernant les émissions générées en amont et en aval. Nous y travaillons. Pour la stratégie de développement durable de 2021 à 2027, nous avons également défini pour le Scope 3 des mesures et des objectifs ambitieux. Pour cela, nous continuons de travailler en étroite collaboration avec nos fournisseurs de lait ainsi qu'avec nos autres partenaires. De manière générale, pour la prochaine période stratégique, les objectifs en termes d'émissions d'Emmi suivront un nouveau cap. Gerold Schatt, responsable développement durable chez Emmi, explique: «Avec ses nouveaux objectifs de développement durable, Emmi va s'engager à atteindre d'ici 2050 la neutralité carbone». 

Nous présenterons le détail de nos futurs objectifs de développement durable au cours du second semestre de 2020. 

sustainability-cdp-ranking-2019.chart-benchmark-EN

“Avec ses nouveaux objectifs de développement durable, Emmi va s'engager à atteindre d'ici 2050 la neutralité carbone”

Gerold SchattHead of Sustainability
sustainability-wind-solarenergy-cpd-rating-2019
A propos du CDP

Organisation indépendante à but non lucratif, le CDP (anciennement appelé «Carbon Disclosure Project») évalue chaque année l'engagement des entreprises en termes de protection du climat et de l'environnement. Aujourd'hui, plus de 8300 entreprises participent à l'évaluation du CDP mise en place en 2003 afin d'informer leurs clients et les investisseurs de leurs performances en matière de développement durable. Le CDP collecte, à l'aide de questionnaires standardisés, des données concernant les émissions de CO2 et les risques climatiques ainsi que sur les objectifs et les stratégies de réduction. Les résultats peuvent être consultés sur le site

Gruyere_080518_213

Durabilité chez Emmi