Emmi_Zahlen
Lucerne, le 2 mars 2021

Fidèle à ses engagements, Emmi tient son cap stratégique

Emmi augmente son chiffre d’affaires de 6,1% lors de l’exercice 2020 particulièrement difficile, pour atteindre CHF 3706 millions. Avec une croissance organique globale largement étayée de 1,9%, Emmi dépasse ainsi ses propres attentes. L’EBIT enregistre une progression de 5,5% et passe à CHF 256,6 millions, soit, après correction des effets exceptionnels, CHF 271,2 millions avec une progression de 11,5%, ce qui reflète la solidité du modèle d'entreprise et la mise en œuvre cohérente de la stratégie. Le bénéfice net s’élève à CHF 188,4 millions (-3,4%) soit, après correction, CHF 202,6 millions (+3,9%). Le secteur des marques et les activités des niches stratégiques ont contribué à ce bon résultat. Parallèlement, Emmi a encore progressé dans la réalisation de ses objectifs en matière de développement durable. Ainsi, en Suisse, Emmi utilise d’ores et déjà 93% de lait produit selon la norme Swissmilk Green. Pour 2021, malgré les incertitudes persistantes, Emmi prévoit une croissance organique de 1% à 2% et un EBIT en légère progression.

En bref

  • Avec une hausse organique de 1,9%, le chiffre d’affaires du groupe a dépassé ses propres prévisions (de 0,5% à 1,5%). Effets des acquisitions 8,7%; effets de change -4,5% 
  • EBIT de CHF 256,6 millions en croissance de 5,5% par rapport à l’année précédente, marge d’EBIT de 6,9%. Après correction des effets exceptionnels de la vente de Lácteos Caprinos S.A., l’EBIT était de CHF 271,2 millions (+11,5%) et la marge d’EBIT de 7,3%. 
  • Le bénéfice net a chuté de 3,4% pour atteindre CHF 188,4 millions (marge bénéficiaire nette 5,1%); après correction, il a gagné 3,9% pour atteindre CHF 202,6 millions (marge bénéficiaire nette ajustée 5,5%). 
  • Consolidation sur les marchés de niche et les marchés émergents grâce aux acquisitions effectuées en 2019 et en 2020. 
  • Nouveaux progrès en matière de développement durable: réduction de CO2 -24%* (objectif: -25%), 93% de lait suisse durable (objectif: 100%), gaspillage alimentaire et déchets -10%* (objectif: -20%), plan de développement pour 63%* des collaborateurs (objectif: 100%). 
  • Le conseil d’administration demande un dividende de CHF 13,00 par action nominative (année précédente: CHF 12,00). 
  • Perspectives pour 2021: croissance organique du chiffre d’affaires stable de 1% à 2% et légère augmentation de l’EBIT (de CHF 275 millions à 290 millions) 

* Réalisation provisoire des objectifs fin 2020 

«Ces résultats réjouissants nous confortent dans notre orientation stratégique et nous invitent à perpétuer un modèle commercial éprouvé en misant sur un portefeuille diversifié de produits et de pays et des concepts de marque résilients. La croissance de notre résultat en cette année hors du commun, dans des conditions globales difficiles et malgré de lourdes pertes dans le secteur Food-Service, est la preuve de l’engagement formidable de nos collaborateurs et de la solidité de notre organisation. Notre succès à long terme étant étroitement lié à la nature, nous nous sommes engagés non seulement à poursuivre la réduction de notre empreinte carbone, mais aussi à étendre cette ambition à l’ensemble de notre chaîne de création de valeur pour ramener l’empreinte nette à zéro», explique Urs Riedener, CEO du groupe Emmi. 

Chiffres-clés

annual-results-overview_fr

*Corrigé des effets exceptionnels de CHF 14,6 millions pour l’EBITDA et l’EBIT; CHF 14,2 millions de bénéfice net. Pour l’exercice sous revue, ces effets sont liés à la cession de la participation majoritaire dans Lácteos Caprinos S.A. Il n’y a pas eu d’effet exceptionnel majeur durant l’exercice précédent. 
** L’exercice précédent a été ajusté en raison de la modification des principes de consolidation et comptables pour le Goodwill. 
*** Les effets des acquisitions sur le chiffre d’affaires s’expliquent par les facteurs suivants: 

+ acquisition d’un site de production de fromage bleu (Etats-Unis, 28 février 2019) 
+ acquisition de Leeb Biomilch GmbH et Hale GmbH (Autriche, 8 octobre 2019) 
+ acquisition de Laticínios Porto Alegre Indústria e Comércio S.A. (Brésil, 24 octobre 2019) 
+ acquisition de Pasticceria Quadrifoglio Sr.l. (Italie, 31 octobre 2019) 
+ fusion de Surlat et Quillayes (Chili, 15 janvier 2020) 
+ acquisition de Chäs Hütte Zollikon GmbH (Suisse, 29 juillet 2020) 
+ acquisition de Indulge Desserts Gruppe (Etats-Unis, 6 octobre 2020) 
- vente d’Emmi Frisch-Service AG (Suisse, 3 avril 2019) 
- vente de Lácteos Caprinos S.A. (Espagne, 18 décembre 2020) 

Emmi se montre sûr et fiable en cette période de crise. Le chiffre d’affaires du groupe dépasse pour la première fois CHF 3,7 milliards, dont plus de CHF 2,0 milliards réalisés hors de Suisse. L’évolution positive du chiffre d’affaires confirme la solidité du modèle d’affaires d’Emmi, le juste équilibre du portefeuille de produits et de pays ainsi que la capacité d’adaptation de l’organisation. 

Afin de garantir un succès durable, Emmi a renforcé l’an dernier sa maîtrise rigoureuse des coûts tout en effectuant des investissements ciblés et créateurs de valeur afin de soutenir durablement ses plans d’innovation et de croissance. La construction d’une nouvelle fromagerie à Emmen et celle d’un site de production ultramoderne au Brésil font partie de ces mesures. Investir dans l’avenir, c’est également travailler sur le portefeuille de sociétés d’Emmi. Ainsi, grâce à l’acquisition de la société américaine Indulge Desserts, Emmi bénéficie non seulement d’une présence directe sur le plus grand marché des desserts au monde, mais également de nouvelles opportunités de distribution et d’effets d’échelle pour le secteur international des desserts. D’autre part, la participation majoritaire dans Lácteos Caprinos a été vendue pour pouvoir concentrer les ressources sur les sociétés à forte croissance et à marge importante. 

Outre la maîtrise des coûts, Emmi a défini d’autres priorités claires durant la crise: la protection des collaborateurs, le maintien de la sécurité d’approvisionnement et le développement de nouveaux débouchés commerciaux. Grâce à ce concept clair, Emmi traverse la crise mondiale en maintenant son cap. Ses prévisions pour 2020 ont ainsi pu être atteintes aussi bien en termes d’EBIT (256,6 millions de CHF) que de marge bénéficiaire nette (5,1%), et même légèrement dépassées après correction des effets exceptionnels mentionnés. 

En 2020, Emmi a également développé ses activités en matière de développement durable et s’est fixé de nouveaux objectifs ambitieux à l’horizon 2027. Par exemple, Emmi est bien partie pour respecter son engagement d’utiliser du lait produit de manière durable. En Suisse, la part du lait produit conformément à la norme Swissmilk Green a progressé pour atteindre 93%. Emmi travaille à étendre cette ambition à tous ses produits laitiers afin de combler ses lacunes d’ici à 2023. En parallèle, le groupe a entamé l’élaboration d’un catalogue de critères à respecter pour le lait transformé hors de Suisse. Par ailleurs, en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre à l’échelle du groupe de 24% par rapport à l’année de référence 2014, Emmi a accompli des progrès notables. D’autres efforts de réduction des déchets restent cependant nécessaires. Certes, le gaspillage alimentaire a diminué de 10% par rapport à l’année de référence 2017, mais les progrès accomplis restent en-deçà des attentes en raison des difficultés de revalorisation de certains résidus rencontrés par la filiale tunisienne Vitalait. Dans certains pays et certaines régions, la formulation de plans de développement pour tous les collaborateurs reste à améliorer (63% actuellement). 

Pour la première fois, Emmi s’est fixé des objectifs de réduction globale de la consommation d’eau et a l’intention de recycler les emballages en circuit fermé. Emmi continue de montrer l’exemple en cherchant non seulement à poursuivre la réduction progressive de son empreinte carbone, mais à étendre cette ambition à l’ensemble de la chaîne de création de valeur pour ramener l’empreinte nette à zéro. 

Evolution du chiffre d’affaires

Malgré les bouleversements qui ont agité la planète et l’évolution monétaire négative, Emmi a enregistré en 2020 un chiffre d’affaires net de CHF 3706,1 millions (année précédente: CHF 3494,0 millions) et une croissance de 6,1%. C’est là le résultat cumulé d’une croissance organique de 1,9%, de l’impact positif des acquisitions de 8,7% et des effets de change négatifs de 4,5%. 

Le tableau ci-dessous offre un aperçu de l’évolution du chiffre d’affaires par division. Le communiqué de presse du 28 janvier 2021 ainsi que le rapport d’activité 2020 détaillent l’évolution du chiffre d’affaires en 2020. 

annual-reults-2020-umsatz_fr

Evolution du bénéfice

Le bénéfice brut a progressé sur l’exercice pour passer de CHF 1266,6 millions à CHF 1349,7 millions. Malgré une nette tendance au retour à des produits de base durant la crise du coronavirus, la marge bénéficiaire brute a légèrement augmenté pour passer de 36,3% à 36,4%, ce qui démontre la résilience du modèle d’affaires d’Emmi. Compte tenu des frais de personnel à hauteur de CHF 493,8 millions (année précédente: CHF 462,4 millions), des autres frais d’exploitation à hauteur de CHF 484,0 millions (année précédente: CHF 458,3 millions) et des autres produits d’exploitation à hauteur de CHF 4,5 millions (année précédente: CHF 6,9 millions), le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) affiche une progression de CHF 23,4 millions par rapport aux CHF 352,9 millions de l’année précédente, pour atteindre CHF 376,3 millions. Corrigé des effets exceptionnels mentionnés, l’EBITDA pour l’exercice sous revue est de CHF 390,9 millions. La marge d’EBITDA corrigée est passée de 10,1% en 2019 à 10,5%, ce qui s’explique notamment par une maîtrise rigoureuse des coûts. 

Compte tenu des dépréciations et amortissements à hauteur de CHF 119,7 millions (année précédente: CHF 110,0 millions), le résultat d’exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) de l’exercice sous revue est de CHF 256,6 millions, soit CHF 271,2 millions après correction des effets exceptionnels mentionnés. Après correction, l’EBIT de l’année précédente de CHF 243,2 millions a été dépassé de CHF 28,0 millions, soit 11,5%. Ainsi, la marge d’EBIT corrigée est passée de 7,0% l’année précédente à 7,3% en 2020. 

Le bénéfice de l’entreprise avec les parts minoritaires s’élevait à CHF 201,6 millions, ou plus exactement CHF 215,8 millions sans les effets exceptionnels mentionnés (année précédente: CHF 204,0 millions). La hausse significative des intérêts minoritaires dans le bénéfice de l’entreprise, passant de CHF 9,0 millions l’année précédente à CHF 13,2 millions pour l’exercice sous revue, est bon signe, bien qu’elle réduise le bénéfice net. Néanmoins, cette hausse signifie que les sociétés avec intérêts minoritaires ont pu globalement accroître leur rentabilité pendant l’exercice sous revue. Au final, pour l’exercice 2020, il en résulte un bénéfice net de CHF 188,4 millions, soit CHF 202,6 millions après correction (année précédente: CHF 195,0 millions). La marge bénéficiaire nette corrigée a légèrement baissé, passant de 5,6 % l’année précédente à 5,5 % pour l’exercice sous revue. La perte de progression de la marge au niveau EBIT par rapport à l’année précédente jusqu’au niveau du bénéfice net est la conséquence prévue de l’augmentation des charges financières, des impôts sur les bénéfices, des intérêts minoritaires et des pertes de parts des sociétés associées. 

Compte tenu des bons résultats, le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale un dividende de CHF 13,00 par action nominative, ce qui correspond à une augmentation de CHF 1,00 par rapport à l’année précédente. 

Perspectives

Les prévisions pour l’année en cours sont marquées par les incertitudes liées au coronavirus, l’inquiétude relative à l’évolution économique sur les marchés stratégiques pour Emmi, ainsi que le maintien de la pression tarifaire sur les produits laitiers sur le marché intérieur suisse. Les prévisions concernant l’évolution des affaires sur l’année en cours se fondent sur l’hypothèse d’une stabilisation de la situation sur les marchés importants pour Emmi à partir du deuxième trimestre 2021. Un retour à la normale n’est cependant envisagé que pour 2022. Dans ces conditions, en 2021, le chiffre d’affaires au niveau du groupe devrait connaître une évolution organique similaire à celle de l’année passée (de 1% à 2%). Cependant, d’importantes fluctuations du chiffre d’affaires sont à prévoir tout au moins jusqu’en milieu d’année, voire plus selon la durée de la crise.  

Pour le marché intérieur suisse, Emmi s’attend à une détérioration de la situation. Dans le secteur des produits laitiers, la pression persistante liée aux importations et à la guerre des prix, conjuguée à un retour progressif aux anciennes habitudes de consommation, devrait entraîner une baisse du chiffre d’affaires de 1% à 2%. Dans la division Europe, des raisons similaires devraient également entraîner un ralentissement de la croissance du chiffre d’affaires (de 1% à 3%). Le redressement déjà partiellement amorcé au quatrième trimestre 2020 dans la division Amériques, très touchée par la crise du coronavirus, devrait en revanche s’accélérer au point que cette division redeviendrait un moteur de croissance (de 4% à 6%). La continuité est également attendue dans l’évolution de l’EBIT (CHF 275 millions à 290 millions) et de la marge bénéficiaire nette (de 5,2% à 5,7%). 

Prévisions pour 2021

  • Chiffre d’affaires du groupe: de 1% à 2% 
  • Chiffre d’affaires de la division Suisse: de -2% à -1% 
  • Chiffre d’affaires de la division Amériques: de 4% à 6% 
  • Chiffre d’affaires de la division Europe: de 1% à 3% 
  • EBIT: de CHF 275 à 290 millions 
  • Marge bénéficiaire nette: de 5,2% à 5,7% 

Prévisions à moyen terme

  • Chiffre d’affaires du groupe: de 2% à 3% 
  • Chiffre d’affaires de la division Suisse: de 0% à 1% 
  • Chiffre d’affaires de la division Amériques: de 4% à 6% 
  • Chiffre d’affaires de la division Europe: de 1% à 3% 
  • Marge bénéficiaire nette: de 5,5% à 6,0%  

Contacts

Analystes: 
Ricarda Demarmels, CFO
T +41 58 227 37 98 | ir@emmi.com 

Médias:
Sibylle Umiker, porte-parole,  Corporate Communications
T +41 58 227 50 66 | media@emmi.com

ST439564x

A propos d’Emmi

Emmi est l’un des principaux groupes laitiers de Suisse. La société a été fondée en 1907 par 62 coopératives laitières de la région de Lucerne. Au cours des 20 dernières années, Emmi s’est développée pour devenir un groupe d’entreprises international coté en Bourse (EMMN). Emmi mène depuis de nombreuses années une stratégie fructueuse basée sur trois piliers: la consolidation de sa position sur le marché intérieur suisse, la croissance à l’étranger et la maîtrise des coûts. L’histoire de l’entreprise témoigne du sens aigu des responsabilités dont Emmi fait preuve vis-à-vis des personnes, des animaux et de l’environnement. 

Emmi élabore en Suisse une gamme complète de produits laitiers portant ses marques propres ou les marques de ses clients, dont Emmi Caffè Latte et Kaltbach, champions de l’exportation. Dans certains pays, Emmi fabrique localement des produits qui sont généralement des spécialités. La société transforme du lait de vache ainsi que du lait de chèvre et de brebis. 

En Suisse, le groupe Emmi compte 25 sites de production. A l’étranger, l’entreprise possède des filiales dans quatorze pays et des sites de production dans huit d’entre eux. Elle exporte ses produits depuis la Suisse dans près de 60 pays. Outre le marché intérieur suisse, les marchés principaux d’Emmi sont l’Europe occidentale et le continent américain. Le chiffre d’affaires de CHF 3,7 milliards, réalisé pour plus de 10% avec des produits bio, se répartit pour moitié en Suisse et pour moitié à l’international. Aujourd’hui, près des deux tiers des plus de 8700 collaborateurs d’Emmi travaillent sur des sites hors de Suisse.