Des étudiants aident à économiser l'énergie

Ces dernières années, les sites Emmi en Suisse ont réalisé des progrès considérables en matière d'économie d'énergie dans le cadre de nombreux projets internes. Ils font maintenant appel à des spécialistes externes pour voir comment aller encore plus loin.

Lorsqu'elle a signé le Protocole de Kyoto en 2003, la Confédération s'est notamment engagée à fixer des objectifs de réduction des émissions de CO2 avec des entreprises opérant dans des secteurs énergivores, dont fait partie Emmi. Cet accord prévoit notamment un accroissement de l'efficacité énergétique* de 12% par rapport à 2000, un taux qu'Emmi a même dépassé l'année dernière.

Des améliorations difficiles à obtenir

Ces dernières années, Emmi a massivement investi dans le renouvellement de ses installations gourmandes en énergie. La plupart des sites ont atteint un tel niveau d'efficacité énergétique que le potentiel d'amélioration restant est difficile à exploiter. C'est pourquoi certains d'entre font maintenant appel à des experts externes. La Haute Ecole de Lucerne (HSLU) entretient des contacts étroits avec ses partenaires industriels, à l'intention desquels elle a conçu un logiciel permettant d'effectuer des analyses Pinch (voir encadré). Emmi a confié aux étudiants de la HSLU la réalisation de ce type d'analyses à Langnau fin 2012 et à Emmen début 2013.

Langnau: économiser le mazout

L'analyse Pinch effectuée sur le site de production de fondue et de fromage fondu à Langnau a permis d'identifier un potentiel d'économie de mazout d'environ 8%.
Ce résultat montre à quel point l'efficacité énergétique du site est déjà bonne. Néanmoins, nous voulons exploiter le potentiel restant en utilisant dorénavant les gaz de fumée émis lors de la combustion du mazout pour préchauffer l'eau. La définition de mesures concrètes de mise en œuvre est en cours.

Emmen: exploiter les eaux usées

Le site d'Emmen affiche lui aussi déjà une bonne efficacité énergétique. Une analyse menée en 2012 a toutefois révélé qu'il recelait encore du potentiel: 10% des coûts énergétiques annuels pourraient être économisés en utilisant la chaleur produite lors du refroidissement des entrepôts et en récupérant la chaleur des eaux usées. Les étudiants de la HSLU mènent sur cette base une analyse Pinch approfondie depuis avril 2013. Le rapport final qu'ils remettront à la fin de l'automne indiquera comment accroître davantage encore l'efficacité énergétique.

Suhr: planifier des mesures d'économie

Les sites Emmi de Suhr et Dagmersellen ont choisi de collaborer avec le bureau d'ingénieurs Lippold pour les questions liées à l'énergie. Fort d'une longue expérience dans le conseil énergétique à des laiteries, ce bureau implanté dans le sud de l'Allemagne possède un grand savoir-faire en matière de techniques liées à la transformation du lait et de production de chaleur et de froid. Lippold a réalisé une analyse de deux jours sur le site de Suhr. Les propositions d'optimisation en résultant incluent des mesures simples ainsi que des changements complexes à apporter aux installations de refroidissement et d'air comprimé. La mise en œuvre de ces mesures est prévue pour l'année prochaine. Lippold procédera également à une analyse énergétique sur le site de Dagmersellen en 2014.

 

En bref
L'analyse Pinch (de l'anglais "pinch" = serrer) est une méthode visant à minimiser la consommation d'énergie dans le cadre de processus techniques.