-
Sujet du mois

Pourquoi les produits sans lactose ont-ils un goût légèrement sucré?

Le lactose est une composante naturelle du lait. Il s’agit d’un diholoside composé des deux monosaccharides que sont le glucose et le galactose. Dans l’industrie alimentaire, le lactose est souvent dissocié au moyen d’une enzyme, la bêta-galactosidase, qui scinde le lactose en glucose et galactose. Cette enzyme ressemble un peu à une paire de ciseaux qui coupe la molécule de lactose en...

Lire la suite
-
Sujet du mois

L’air – un composant important dans les aliments

Où a-t-on le plus de plaisir à se baigner – dans une baignoire ou dans un bain à remous? Et bien oui, et c’est l’air qui fait toute la différence. C’est la raison pour laquelle nous utilisons de l’air également dans les produits laitiers et d’autres aliments. Pensez à votre pointe de crème fouettée sur votre dessert favori ou à la mousse sur votre cappucino. Et quelle est le meilleur dans...

Lire la suite

Alimentation et allaitement

Le meilleur aliment pour un nourrisson est incontestablement le lait maternel. Il protège l'enfant contre les allergies, les maladies infectieuses et favorise l'attachement affectif à la mère. Pour la mère cependant, l'allaitement correspond aussi à une période fatigante, avec des nuits courtes et intenses. Un régime alimentaire adapté aux nouveaux besoins est donc impératif non seulement pour la qualité du lait maternel, mais aussi pour la santé et la bonne performance de la mère. Une alimentation équilibrée, en choisissant des aliments de haute qualité, couvre les besoins nutritionnels accrus pendant la période d'allaitement.

La production de lait maternel brûle des calories

Pendant la période d'allaitement, environ 7 dl de lait maternel sont produits par jour. Pour produire ce lait, le corps brûle environ 600 calories pendant les 3-4 premiers mois. La graisse stockée pendant la grossesse sert à couvrir en partie ce besoin. C'est l'occasion de perdre naturellement une partie du poids pris pendant la grossesse. Si l'allaitement s'avère, pour une raison quelconque, impossible, le besoin énergétique accru n'a plus lieu d'être et le poids doit être surveillé.

Pas de régime pendant la période d'allaitement

Une alimentation saine et variée, suivant les recommandations de la pyramide alimentaire, est également de mise pendant la période d'allaitement. À chaque repas, il faut veiller à consommer des légumes et des fruits en abondance, des produits nutritifs contenant de l'amidon et du lait/des produits laitiers, sources de protéines et de calcium, en quantité suffisante. La viande offre également un apport appréciable en fer, zinc et vitamine B12. L'utilisation d'huiles de haute qualité (par exemple, l'huile de colza ou l'huile d'olive) ainsi que la consommation régulière de poisson pour couvrir les besoins (vitaux) en acides gras essentiels sont aussi très importantes.

Boire plus et ajouter une portion de lait par jour

Comme pendant la grossesse, les besoins en protéines de la mère augmentent légèrement pendant la période d'allaitement. Il suffit d'un verre de lait entier ou d'une portion de fromage en plus pour compenser. Il est également important que la mère boive environ 2,5 à 3 litres par jour, pour la production du lait maternel. Évitez toute boisson contenant de la caféine et de l'alcool.

Éviter les polluants dans le lait maternel

Une hygiène en cuisine inappropriée, des contaminations microbiennes ou polluantes peuvent affecter le lait maternel et, par conséquent, votre enfant. Le lait maternel peut, par exemple, transmettre du mercure, du plomb, des dioxines ou d'autres composés similaires à l'enfant. Abstenez-vous donc de manger certains poissons toxiques, comme l'espadon, le marlin, le requin ou le hareng et le saumon de la mer Baltique. Réduisez également votre consommation de thon frais et de brochet pêché hors de Suisse. Il est recommandé de ne manger du gibier au poivre que deux fois par semaine maximum car sa teneur en plomb est parfois élevée.

Saviez-vous que...

... le lait maternel contient des anticorps très spéciaux, qu'aucun autre lait pour bébé produit jusqu'à présent ne peut apporter ?

... le lait maternel a un goût unique que lui donne l'alimentation de la mère ? Cela permet ainsi au nourrisson de découvrir les multiples saveurs que consomme la famille, par l'intermédiaire du lait maternel.

... la mère qui allaite ne doit renoncer à certains aliments que si le nourrisson a réagi à maintes reprises à un aliment ou à un plat particulier ? Les ballonnements et les coliques du nourrisson ne sont pas nécessairement liés à l'alimentation. Il existe de nombreuses autres causes.

... l'alcool est transmis par le lait maternel à l'organisme de l'enfant ?
La consommation régulière ou en grande quantité d'alcool peut affecter le développement psychomoteur de l'enfant.

... que la caféine se transmet par le lait maternel et qu'à forte consommation, cela peut rendre les nourrissons agités et les empêcher de dormir ?